Georges Coran

Dictionnaire des arts plastiques
modernes et contemporains

"Par amalgame de matériaux divers, la base demeurant le métal oxydé,soudé, il crée des reliquaires en forme d'ostensoir. La pâte de verre, des breloques colorées concourent à la complexité d'une oeuvre qui joint les grigris des détails à la forme générale occidentalisée. Ainsi ses arbres simplement en métal privé de tous ses attributs, dessant leur structure ouvrée mais dépouillée de toute végétation. En revanche, son Guerrier et la Mort, grandeur nature sur socle totalisant 2,43 m, reprend pour les accumuler les détails baroques, jamais kitsch, pour les insérer dans l'armature de métal". (J-P. Delarge)
Georges CORAN
Voodoo king & father


"Je m'attache à faire reconnaître l'oeuvre foisonnante d'un artiste singulier qui travailla jusqu'à son dernier jour.

Ça ne rate jamais, quiconque entre en contact avec les oeuvres de Georges Coran en ressort quasiment estomaqué ! Elles nous parlent profondément et partager ces émotions avec tous les publics est ce qui m'intéresse".


Claude CORAN
Photographe
Une vie d'artiste

1928

Naissance à Fort-de-France, Martinique

1946

Diplôme de céramiste aux Arts Appliqués de Fort-de-France

1949

Quitte la Martinique pour venir à Paris suite à l’obtention d’une bourse pour entrer en deuxième année à l’Ecole Boulle, section «Gravure-Taille-Douce » et « Gravure de vaisselle d’orfèvrerie, Email-Ivoire ». Il intègre la classe d’André Galtié, pour toujours son maître et ami.

1953

Diplôme de fin d’études Ecole Boulle. Major de promo. Voulant se consacrer à la création et sur les conseils de André Galtié, il choisit un poste d’enseignant lui assurant des revenus et du temps libre pour la réalisation de ses œuvres. Il enseignera donc le dessin au Collège Technique de DOUAI de 1953 à 1954

1954

Exposition particulière au Musée de la France d’Outre-Mer de panneaux décoratifs sur tissus, de foulards, de tissus d’ameublement, de bijoux, d’émaux. Ses réalisations sont fortement inspirées des Antilles. La toile « Vie dans un champ de cannes » est acquise par le musée, elle  se trouve aujourd’hui au Musée du Quai Branly.

1955

Il est nommé à la suite professeur d’Arts Décoratifs et Graphiques à l’Ecole des Beaux-Arts de DOUAI où il enseignera jusqu’en 1986 tout en réalisant ses créations dans son atelier parisien.

1958

Médaille d’argent à l’Exposition Internationale de Bruxelles en 1958 pour sa  participation à la décoration du stand de la Ville de Paris (maître d’œuvre Maxime OLD, architecte d’intérieur) 

1959

Contrat d’exclusivité de peinture avec la Galerie Charpentier Faubourg Saint-Honoré à Paris  et participation  à l’Exposition ‘’Ecole de Paris’’  de la galerie. Impétueux, susceptible et rêvant d’un succès indépendant, il choisit de mettre fin à cette collaboration en 1962…

1962

Retour temporaire à la Martinique où il participe à plusieurs expositions.

1964

Il « réintègre » l’Ecole Boulle comme professeur de ‘’décoration-dessin’’ où il enseignera jusqu’en 1983.
Naissance de sa fille Claude.

1965

Il délaisse peu à peu la peinture, vécue comme un trait d’union avec sa terra natale antillaise. Il s’oriente vers le métal, le verre et le plastique, moyens d’assimilation des beaux-arts occidentaux. 
Naissance de son fils Didier.

1956-1969

– Tapisserie Salon d’Honneur de l’Aérogare de Marseille-Marignane.
– Panneaux décoratifs sur tissus.
– Tissus d’ameublement : Edition Raphaël, Tissages des Cévennes, Pré.
– Tapis, tapisserie, foulards … 
– Bijoux : Editions Arthus Bertrand.
– Emaux, gravure en taille-douce sur médaille et sur vaisselle.
– Sculpture sur bois et sur  ivoire,Glace Gravée.
– Panneaux décoratifs gravés : pétrolier 228.
– Sociétés POLYREY et FORMICA : décors gravés pour officines pharmaceutiques.
– Eléments modulaires et jeu de construction ZOUC-ZOUC

1970-1981

Il réalise de nombreuses pièces en tant qu’artiste-décorateur :

– Eléments modulaires : revêtement mural, claustras.
– Eléments mobiliers : luminaires, sculptures lumineuses animées.
– Mur sculpté en laiton ciselé, repoussé : Bureau de tourisme S.N.C.F. Bd des Capucines Paris, 26 m². 
– Mur ‘’reliefs’’ laiton, nickel : agence Bureau de Tourisme S.N.C.F. 127 Champs-Elysées Paris, 58 m².
– Salon des Artistes-Décorateurs : Mural-sculpture  modulaire de 7.50 m² et bijoux d’or et d’argent .
– Plafond sculpté ‘’Séminaris’’ en ‘’Laiton-cuivre-nickel’’ pour l’Hôtel SUFFREN à Paris, 30 m².
– Escalier et mur sculptés en laiton-cuivre-nickel oxydé pour la Banque de Suez à Nantes.  

1982

A la suite d’un second divorce, Georges Coran s’isole dans son nouvel atelier de Choisy-le-Roi (94) et travaille sans relâche à de nouveaux procédés d’expression.

2000

Exposition « Ecole Négro Caraïbe » avec Serge Hélenon et Louis Laouchez. Galerie Bellint, Paris.

2002

Exposition Arch’Expo au Viaduc des Arts à Paris en juin 2002 : ensemble monumental « Thysania Agrippina ».

1982-2017

Durant cette période, outre ses sculptures en métal, il réalise de nombreuses créations :
Flacons à parfum – Verre gravé ‘‘Odysée  Coca-Cola’’  –  ‘’Verre champlevé’’ émaux vitrifiés  –  Pâte de verre et verre acrylique …. –  Sculpture cinétique –   Sculpture en verre minéral –  Inclusions en résine – Série de cartes postales antillaises.

2017

Vaincu par un cancer qu’il aura combattu plus de 30 ans, Georges Coran meurt à l’âge de 89 ans sans avoir jamais avoir cessé de travailler à ses créations.

Depuis...

Sa fille Claude s’emploie à exposer montrer diffuser le travail de cet artiste moderne dont les oeuvres sont d’une surprenante contemporanéité.

Pose devant « L’Autel du Sorcier » œuvre complexe et magique de Georges Coran : L’expo BACH à La Tannerie de Houdan a reçu avec fierté ce matin la visite de Maurice Filosa et Anne-Gabrielle Gatto respectivement Président et Vice-Présidente de l’APHIE (Association des Industries et Entreprises du Pays Houdanais). See MoreSee Less

3 days ago  ·  

View on Facebook
Après six mois de "pause", l’exposition B.A.C.H. est de nouveau ouverte au public ! Les oeuvres de Coran feront encore plus d’effet parce qu’elles sont l’expression même du combat, de la résistance, de la vie. Alors je vous attends, je vous espère, on va s’en mettre plein les yeux et plein la tête !A partir de ce vendredi 21 mai "La Tannerie" Espace d’art contemporain57 rue de Paris, 78550 HoudanLes vendredis de 14h00 à 19:00Les samedis et dimanches de 10h00 à 12h30 et de 14h30 à 19:00 See MoreSee Less

1 month ago  ·  

View on Facebook
Réouverture des lieux culturels enfin ! See MoreSee Less

1 month ago  ·  

View on Facebook